À découvrir

LAAKE, MUSIQUE ET CLIP HYBRIDES

On le découvre… avec un premier EP

Une voix grave et mystérieuse, des accords de piano envoûtants mêlés à des basses vrombissantes, dignes des meilleurs sets technos, voilà comment l’on découvre LAAKE en 2015 avec son premier EP “69”. Avec le titre “Shiver”, il nous entraîne en eaux profondes, puis nous fait rêver grâce à la composition plus mélancolique de “69”. La rencontre entre le piano classique et l’ultra-modernité des instruments électro est fructueuse pour le compositeur, qui diffuse ses créations dans une série de concerts européens, de Paris à Berlin, en passant par Londres et Lyon. La réalisation du clip de “Swell”, où l'entrelacs de notes et d'accords n'est pas sans rappeler le talentueux pianiste Chilly Gonzales, lui vaut d'être repéré par le célèbre compositeur Nils Frahm. Il est alors sélectionné par ce dernier pour jouer lors du Piano Day, le 88ème jour de 2017 (en référence aux 88 touches d’un piano), lors de cet événement qui livre une expérience musicale live étonnante, mélangeant malicieusement les genres.

 

 

On le retrouve… avec un nouveau clip captivant

Du bout des doigts, il maîtrise son piano et son public. Entre classique et électro, entre fureur de vivre et mélancolie, LAAKE dévoile un nouveau clip pour le titre “River”On y retrouve son univers contrasté et cinématographique, où les leitmotivs entraînants du piano dirigent un montage effréné, ponctué d’ultra-zooms en noir et blanc. Pour “River”, c’est comme si LAAKE avait apposé son identité visuelle sur un vieux documentaire, passé au filtre vert pour mieux nous accompagner dans des eaux calmes et inquiétantes.

 

 

On y croit... parce qu’il mélange les univers avec virtuosité

LAAKE brouille les pistes à merveille et se fait rencontrer piano et électro, dans des compositions qui mêlent la subtilité des voix à la profondeur des notes et nous font goûter à des rêves agités. Musicalement et visuellement, il s’inspire de la nature, à la fois douce et brutale, pour créer. Il qualifie lui-même ses compositions de fluides électroniques, ceux dont on ne peut se défaire après les avoir découvert. Alors avant la sortie d’un nouvel EP ou d’un nouvel album, on replonge avec plaisir dans les vagues électro de ses précédentes compositions ! 

Crédits photos : Paul Morel & Rod Maurice 


Elise Laheurte

Le 4 juin 2019
Partage l'info !