À fêter

ROLAND GARROS : Danse & pompons

Depuis dimanche, le bruit des balles sur terre battue résonne à nouveau dans le Sud-Ouest parisien, avec la 118ème édition du tournoi de Roland-Garros ! Traditionnellement, le court de tennis est très silencieux, simplement ponctué par les cris d’expression des joueurs et par les arbitres rappelant parfois le public à l’ordre, s’il est trop enthousiaste ou trop mécontent ! Pourtant, depuis 2014, Roland-Garros possède sa propre identité sonore, qui rythme ainsi l’entrée des joueurs, la remise des trophées, l’accueil du public… Le lien entre tennis et art est bel et bien existant, et il ne se réduit pas à la musique. En effet, tous les ans, le tournoi fait appel à un artiste contemporain pour la création de son affiche ! De Eduardo Arroyo en 1981, en passant par Miró avec une oeuvre posthume en 1991, c’est l’artiste José Maria Sicilia qui a réalisé un collage pour l’affiche de l’édition 2019

“Le tennis c’est plus qu’un sport. C’est un art, au même titre que la danse.”

C’est ce que l'illustre joueur Bill Tilden a déclaré ! Penchons-nous alors sur les artistes OpeningStage dont le travail fait honneur au célèbre tournoi de tennis !

Blue Girls 
Le court Suzanne Lenglen est nommé ainsi en l’honneur de la première star internationale du tennis féminin. Cette joueuse de tennis de renom s'est aussi distinguée en devenant la première à porter des jupes courtes, plissées, lui laissant plus de liberté dans ses mouvements. Cette même jupe que portent les cheerleaders lors de leurs chorégraphies, comme les Blue Girls, qui effectuent une performance à tous les matchs à domicile de la Futsal Team de Charleroi.
 

 

Elise Pom-Pom Girl
Une autre artiste OpeningStage porte cette jupe popularisée par Suzanne Lenglen et c'est Elise Pom-Pom Girl. Familière avec le milieu sportif, cette pom-pom girl et chorégraphe a été en charge de la création de “la Danse Phénoménale” pour le Championnat du monde masculin de handball ! Elle a également lancé le Handi’Pom Project qui permet à des étudiants en situation de handicap de présenter un show au Challenge du Monde des Grandes Ecoles et Universités.
 

 

Insanity Dance Crew
Ce groupe de danse explore tous les styles et puise son inspiration dans divers registres et arts, comme le tennis ! A l’occasion du gala annuel de l’association étudiante RAGDA, le collectif a créé le tableau “Prince of Tennis Lost in Insanity”, qui illustre l’affrontement entre joueurs de tennis lors des Jeux Olympiques. 
 

 

Enfin, pour accompagner la danse, rien de mieux qu’un peu de musique, avec cette playlist de l'Oeil du Tigre, l'émission de France Inter, dont la sélection est conçue pour accompagner les changements de rythme et l’intensité des matchs qui s’annoncent !


Elise Laheurte

Le 28 mai 2019
Partage l'info !